Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Nombril Ier, meilleur ami de Poutine | Page d'accueil | Une si troublante identité »

02/12/2009

Etrange silence sur le bocage

bocage-vendeen-275476.jpgUn bien curieux silence plane sur la Vendée. Toute l'Europe ou presque critique ou approuve le référendum suisse sur les minarets.

Mais, bizarrement, de la Vendée et du baron qu'elle élit, élit et réélit, rien. Aucun son ne point.

 

Pas une interview, pas un commentaire. Pas même un sec no comment ou un communiqué alambiqué d'un sous lieutenant valant porte-voix, d'un aspirant sous-ministre, style Retailleau. Juste, ce jour, un petit paragraphe confus et même pas signé contre le conseil de l'Europe, sur le site du MPF.

 

Sur les minarets, le ventrachou s'est soudain fait muet.

 

Pourtant, le nouvel allié de l'UMP, la principale "prise" constitutive de cette unité de la droite voulue par Nombril Ier pour préparer les futures élections régionales, était jusqu'alors plutôt bavard sur le sujet.

 

 

 

Par exemple, certains se souviendront sans doute qu'il est l'auteur, en 2006, d'un livre évidemment écrit pour réconcilier les français avec l'immigration et l'islam de France, les très modérées Mosquées de Roissy.

Ou qu'il a demandé à son nouveau suzerain et allié, Nombril Ier, de dissoudre la Halde.

Une forme de contribution avant la lettre au débat sur l'identité nationale, bien sûr.

Mais on nous dit que le Vicomte est malade.

Alors, tout s'explique!

C'est évidemment pour ça que sur les minarets, on n'a pas entendu monsieur le vicomte Philippe Le Jolis de Villiers de Saintignon, le nouvel ami de Nombril Ier.

 

Nombriletvilliers-une.jpg

Remarque, tout compte fait, c'est pas plus mal.

Etrun

16:11 Écrit par Toi ! COLLECTIF | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : villiers, sarkozy, islam, minaret, mosquées | | | Digg! Digg

Commentaires

On peut se demander à quoi il joue, le Cohn-Bendit. Quand on sait combien l'autoritarisme de Bayrou fait peu à peu le vide autour de lui, on se demande quel intérêt les écolos et le PS auraient à s'allier à cette coquille de plus en plus vide qu'est le Modem et à faire le lit de cet homme seul (deux, avec marielle) qui ne rêve que de leur bouffer la laine sur le dos.
Mais sans doute cet autoritarisme est-il aussi un attribut que le Cohn partage avec le pudibond béarnais, n'en déplaise à sa petite cour de retraités soixante-huitards.
J'oubliais un autre point commun, entre ces deux extrêmes-centristes: le manque de troupes, autres que cathodiques.

Écrit par : etrun | 02.12.2009 18:55

Monsieur Raymond Soubie serait-il inquiet? En tous les cas, Altedia, cabinet spécialiste des ressources humaines en général et des conséquences humaines des fusions en particulier, s'est, lui, inquiété de la perception par les salariés, de l'ambiance sociale actuelle, de leurs syndicats, de leurs employeurs ou du Medef. Il a commandé un sondage sur ce thème à TNS Sofres. En ces temps où l'Elysée ne peut plus commander un sondage sans qu'on s'interroge à juste titre sur l'usage fait par le monarque des deniers publics, pourquoi pas, direz vous. Le tout a fait l'objet d'un bien bel article, publié dans Les Echos de ce lundi 30 novembre.
Ce qui est amusant - mais dont, curieusement, ne rendent pas compte les Echos - c'est que les questions portaient aussi sur la perception particulière des "sympathisants" de l'UMP. Vous pourrez le constater en cliquant sur ma signature, là-dessous. Puis en allant aux pages 6, 11, 12, 31, 32, 35 ou 38.
Ainsi, donc, Altedia s'intéresse à ce que pensent les "sympathisants UMP". Ca tombe bien, nous aussi!
Si vous êtes amis avec Xavier Bertrand - ben quoi, ça existe peut être? - dites lui que ce sondage contient plein d'informations sur les attitudes des sympathisants de l'Union pour Museler le Peuple, à l'égard de la crise, de leurs patrons et des syndicats... C'est gratuit! Et il s'amusera sans doute de savoir que le cabinet Altedia, filiale du leader mondial de l'intérim Adecco, mais fondée naguère par Raymond Soubie, le conseiller social de Nombril Ier, s'intéresse ainsi aux idées des sympathisants de l'UMP...
A moins que cet intérêt ne soit lié au fait que Francis Mer, l'ancien ministre de l'Economie de Raffarin et actuel président du conseil de surveillance de Safran, siège aujourd'hui au "board" d'Adecco, le champion du monde de l'emploi précaire?

Écrit par : Raymond | 02.12.2009 19:15

C'est tout de suite plus intéressant quand il n'y est pas, non?

Écrit par : cliché | 03.12.2009 17:40

C'est qu'il y a des élections bientôt.

On ne l'avait pas non plus entendu sur l'adoption du "mini" traité européen par suppo parlementaire. Il ya des bastions électoraux à conserver pour afficher ses convictions 'inébranlables" (de morue).

Arf !

Zgur

Écrit par : Zgur | 05.12.2009 18:18

Comment Nombril Ier confond opportunisme et pragmatisme.
Extravagant......c'est un grand hebdo qui le dit!

Écrit par : Newsweek | 07.12.2009 11:50