Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Comment Nombril Ier creuse le trou de la Sécu | Page d'accueil | Argent public »

04/10/2009

Le cadeau de Nombril Ier à Picsou: 12 milliards!

 

picsou10.JPGPicsou jubile. Un dangereux récidiviste occupe l’Elysée. Car oui, c’est bien une récidive aggravée que vient de commettre son altesse uniquissime, Nombril Ier. Non content d’avoir fait un immense cadeau à ses amis les plus riches de France avec l’instauration du bouclier fiscal, non content de s’être ensuite bouché les oreilles quand tout les pragmatiques - y compris quelques rares de ses supporters - lui suggéraient de mettre ce bouclier entre parenthèses, histoire de répartir avec un minimum de justice le coût de la gestion de la crise, voilà donc que maintenant, Nombril Ier fait un nouveau cadeau, aux banques cette fois. Et pas un petit cadeau. Un monstrueux cadeau : entre 6 milliards d’euros pour la seule BNP Paribas, et 12 milliards d’euros pour l’ensemble des banques que l’Etat a aidées cette année! De quoi combler l’équivalent du tiers du déficit de la Sécu !

Mais non. Pas question que le contribuable ou le citoyen français - qui paye le salaire et les folles dépenses souvent démesurées de Nombril Ier,

rappelons-le - pas question qu’il ne profite, ne serait-ce qu’un chouïa, de l’embellie des actions de ces banques que ce

sauvetage par l’Etat a permis ! Ca va pas la tête ! Dangereux collectivistes, allez donc et cessez de blaguer, vous qui aviez

poussé l’impertinence jusqu’à évoquer l’entrée de l’Etat au conseil d’administration des banques ! Vous n’y pensiez pas,

manants fonctionnaires ! Restez à votre place, ont en substance répondu les idéologues libéraux. « Nous ne voulons pas

spéculer », a articulé, la bouche en cœur, la dame Lagarde (née Lalouette), subitement oublieuse des talents qu'elle avait

pourtant su démontrer lorsque son employeur se dénommait Baker&McKenzie.

Sarkoperol.jpgMais attention!

Evidemment, si la situation avait été inverse, les Pebereau, Prot et autres Pérol

- tous ces bons amis banquiers de Nombril Ier dont les noms commencent par le

« p » de…Picsou – se seraient, eux aussi, privés de spéculer sur le dos de l’Etat.

Bien évidemment.

Etrun

 

PS1: La décision de la cour d'appel de Versailles condamnant le département des hauts de Seine et la

ville d'Issy à payer près de 450 000 euros, va-t-elle un jour être exécutée? C'est étrange.....bien peu de médias à part ici ou

parlent de cette condamnation...Cela a-t-il à voir avec le fait que Dédé Santini pourraît aussi être candidat aux régionales en ile de

France et qu'un sondage le donnerait devant Pécresse?

 

PS2: Christian Estrosi n'a pas aimé que 2 millions de français se soient déplacé pour dire leur attachement à la Poste et leur refus

de  la privatisation masquée que le gouvernement veut engager. Mais le champion de France de la hausse des impôts locaux a-t-il

des leçons à donner à quiconque?

 

PS3: le référendum d'initiative populaire, c'est comme l'action de groupe promise par Nombril Ier pendant sa campagne: il est moins

pressé de mettre en place des instruments de démocratie que de mettre des batons dans les roues de free pour renvoyer l'ascenseur

à celui qui a été son porte-voix télévisuel aux dernières présidentielles, Martin Bouygues.

 

PS4: Il paraît qu'après la privatisation de GDF (alors qu'il avait promis juré-craché son maintien dans le public), Nombril Ier compte

désormais sur Henri Proglio pour faire de même avec EDF, après la fusion EDF-Veolia. Et après, c'est lui qui parle de vision

"idéologique" de l'économie.


PS5:  Ce génie de Nombril Ier a décidé de payer les jeunes pour aller à  l'école. Sans commentaires. Ah si, un seul. Juste pour faire plaisir à ses amis de droite: avec quel argent?

PS6: Souvent Nombril varie. Bien fol est qui s'y fie, Martin Hirsch et Xavier Darcos! Le monarque a lu les sondages - payés très chers par l'Elysée - que lui a sans doutes glissés son conseiller en communication spécialiste de la sexualité sous l'occupation, qui montraient que les français ne comprenaient rien à cette histoire mal présentée et qu'il était temps, si l'on peut dire, d'arrêter les frais sur ce thème. Le papa de Jean Sarkozy n'est dont plus favorable aux cagnottes destinées à favoriser le présentéïsme dans les collèges.

18:11 Écrit par Toi ! COLLECTIF | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : sarkozy, bnp, crédit mutuel, societe generale, nombril ier | | | Digg! Digg

Commentaires

Comment Ludovic Giuly s'est (gentiment) payé la fiole de Nombril Ier....

Écrit par : etrun | 04.10.2009 19:12

Ou pourquoi le plafonnement du revenu des traders est un cache-sexe inutile.

Écrit par : etrun | 05.10.2009 14:21

Le suppositoire qui tue, déclenché par un portable...fallait y songer!

Écrit par : etrun | 05.10.2009 14:52

Pour ceux qui veulent quand même lire les liens qui figuraient dans cette note, et qui ont disparu:

http://www.bakchich.info/Les-400-000-cout-s-de-Sarko,08776.html

http://www.liberation.fr/economie/0101594394-les-banques-remboursent-l-etat-perd-12-milliards

Écrit par : etrun | 22.10.2009 12:55

ca se passe comme ça, sous le règne de son altesse Nombril Ier

Écrit par : népot | 22.10.2009 13:25

Quand un découvert de 1 euro peut être facturé dix euros

Écrit par : donald | 22.10.2009 13:27