Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Nombril Ier chez les chtis | Page d'accueil | Amnistie du 14 juillet? »

25/03/2009

La leçon de morale de Saint Quentin

Cauet-reviendra_reference.jpg

Tout ça pour ça ? Nombril Ier est allé à Saint Quentin ( juste une soirée, hein ? soit nettement moins longtemps que dans la résidence de luxe du narcotrafiquant d’Acapulco , tout de même). A l'origine, il y était invité en mai . Mais, avec cette cote de popularité qui glisse, qui glisse et s'enfonce, plus le risque qui monte de recevoir ici ou là une chaussure volante, il fallait tenter quelque chose en terrain conquis.

Alors, de Saint Quentin, cette bonne vieille ville de Xavier Bertrand et Sebastien Cauet (photo ci-dessus, déguisé en Nombril Ier), hier en état de siège (faut comprendre le préfet: il avait les fouètes de perdre son poste en période de chomedu ascendant sur un simple coup de menton), le monocrate élyséen a répété longuement tout ce qu’il ne trouve « pas honnête ».

Bonne idée, ça, Henri hum hum Guaino ! Venant de Nombril Ier, la leçon d’honnêteté, c’était très drôle ! D’ailleurs, tous les fans uhèmpé(ti)ciens, morts de rire, ont applaudi longuement !

Ce qui est plus surprenant, c’est que son altesse fasse mine de s’indigner des bonus, stock-options, parachutes dorés et autres retraites-couronnes que s’autoattribuent et se refilent entre eux ses amis du CAC 40 (et de Neuilly réunis).

Là, désolé, mister Plume -humhum- Guaino, je ne comprends plus Nombril Ier (aussi appelé l'idole des vieux). A-t-il déjà oublié qu’il a, lui-même, augmenté son propre salaire, dès son arrivée, sans donc qu’il ait même commencé à bouger le petit doigt, et de 170% ? Rédigez donc une petite note en ce sens pour Musca. Ou passez la confidence aux Bertrand, Lefebvre, Balkany, Estrosi, Soubie, ou même à chti Guéant : il serait bon que quelqu’un se dévoue pour le lui rappeler de temps en temps : enfin, quand même ! Il a lui-même montré l’exemple, quoi ! Et les français, eux, ne l’ont simplement pas oublié. ( Comme ils avaient remarqué, sans en faire un fromage, qu’il a proposé de réduire la TVA sur les disques pour faire plaisir à maman. Ils savent bien qu’elle en vend beaucoup moins qu’avant de le connaître. Mais ça, c’est comme le coup de la Rolex de Séguéla, les français sont bonne pâte ils pardonnent d’autant plus facilement que c’est très moche, une Rolex).

Mais il y a mieux. Impossible, vraiment, de comprendre pourquoi Nombril Ier, soudain, trépigne : n’a-t-il pas tous les pouvoirs, dont celui de changer la loi ? Ne revendique-t-il pas en permanence sa propre responsabilité ? Ne vient-il pas encore d’annoncer qu’il va, d’ailleurs, à nouveau changer la loi pour s’attaquer aux bandes de jeunes? Les français ne lui demandent pas de faire participer les plus riches de ce pays aux dépenses induites par la crise à proportion de leurs revenus : ils ont compris qu’il ne veut pas toucher à ses 15 milliards de cadeaux fiscaux aux plus fortunés ; et ils savent bien qu’ils ont élu le chouchou des rentiers de Neuilly et de la Côte d’Azur en espérant qu’il saurait les convaincre de leur laisser quelques miettes…Nan ! Les français pouvaient espérer, je sais pas, comme le suggérait ce grand gauchiste de Méhaignerie, qu’une tranche supplémentaire d’impôt soit provisoirement rétablie, qu’un petit plafond soit mis aux salaires des dirigeants qui ont reçu de l’argent public, que l’argent soustrait aux paradis fiscaux soit affecté, une folie, au logement des étudiants…Les français pouvaient compter qu’il fasse simplement comme Barack Obama dont il voudrait passer pour l’ami et qui n’a, lui, pas hésité à plafonner les revenus des grands patrons ?

Tant pis. D’ailleurs, ils n’y croyaient plus vraiment, les français, tant ils ont pris l’habitude d’être déçus par ce monocrate agité qui préfère donner des leçons de calme plutôt que d’écouter.

Mais, tout de même, les militants de l’UMP ne comprennent pas pourquoi Nombril Ier énumère tout ce qui n’est « pas honnête » ! Pas légal, c’est clair, mais « pas honnête » ? Ils croyaient que Nombril Ier voulait « décomplexer » leurs amis nantis ? Rien n’interdit dans la loi, de distribuer les bonus, superbonus, double rangs de stock-options, retraites chapô, les Porsche Cayenne en voiture de fonctions , etc, en période de licenciements… Du coup, ils ont la gueule de bois, les militants « Uhaimepet » revenus de Saint Quentin.

Parce que, faut bien le dire. Payer un appartement sous le prix du marché, parce qu’on est un élu et qu’on a donc des arguments à faire valoir auprès d’un promoteur qui doit en passer par vous pour obtenir d’autres permis de construire, ça, ce n’est pas tout à fait honnête. Faire en sorte qu’un ami obtienne des dizaines de millions d’euros, grâce à un arbitrage favorable, plutôt qu’après un jugement en bonne et due forme, ça, ce n’est pas vraiment honnête. Distribuer des doubles cartes d’électeurs à certains militants au sein de son propre parti, ça, ce n’est pas du tout honnête.

Et même : quand on ne l’a pas annoncé pendant sa campagne électorale, supprimer la pub sur les chaînes de service public - sachant qu’on est le grand ami d’un patron de chaine privée - ou décréter la sortie de l’Otan contre l’avis de tous, y compris de ses propres ex-amis, est ce bien…honnête ?

Etrun

12:40 Écrit par Toi ! COLLECTIF | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint quentin, guaino, acapulco, carla, nombril ier, neuilly | | | Digg! Digg