Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le match des filles de droite | Page d'accueil | Travail le dimanche: la vraie rupture! »

21/11/2008

Ecole privée en grève

Basilique-Du-Sacre-Coeur-1500x1000.jpg

Enfin un vrai exploit de Navel the First!
C'est dans le Parisien, cette fois. Non, pas l'article qui raconte complaisamment le pensum hebdomadaire en forme de monologue que Nombril Ier impose à ses courtisans les plus proches (son fameux G7 de mâles blancs, concurrencé par le G2 des dames Dati et NKM), chiant comme la pluie.
Non, c'est dans les pages Paris. Accrochez vous: l'école privée du Sacré Coeur, dans le XVIIème arrondissement de Paris, a fait grève hier pour la première fois depuis sa création, en 1848! Pour protester contre le retour du travail le dimanche, à l'heure de la messe, pensez-vous? Contre la retraite à 70 ans? Pas du tout!
La raison principale de ce mouvement "historique" qui a vu la moitié des 22 instits débrayer pour la première fois de leur vie? La suppression des classes "Rased", le réseau d'aide et de soutien aux élèves en difficultés. Ces classes Rased, ce sont des enseignants qui prennent en très petits groupes des enfants en grande détresse scolaire ou psychologique.
Fini! Grâce à ce bon monsieur Darcos, ces enfants végêteront un peu au fond de la classe, on les fera redoubler une ou deux fois, puis on les fera sortir fissa de l'école, pour en faire des larbins et autres employés de maison à temps partiel. Vous savez, ces nouveaux domestiques rebaptisés par Borloo "services à la personne"? Voilà ce que c'est que le "nouveau capitalisme" de Nombril Ier et de son courtisan chéri: la bonne vieille sélection naturelle, enseignée dès le plus jeune âge!
Mais tout de même, le Sacré Coeur en grève, c'est une belle extension de la lutte!

Etrun

11:17 Écrit par Toi ! COLLECTIF | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : grève, sacré coeur, nombril ier, navel the first, darcos, école | | | Digg! Digg

Commentaires

Je sais! Vous allez me dire qu'il y a Nadine Morano. Mais.....est-ce vraiment une femme?

Écrit par : etrun | 21.11.2008 11:52

Il paraît que Nombril Ier n'a pas apprécié qu'un concurrent à son G7 se mette en place. Il semble qu'ils étaient nombreux à vouloir en être. Pour pouvoir dire du mal des 7?

Écrit par : etrun | 21.11.2008 12:08

Regardez ce beau sourire, cet air content de lui. Monsieur Bertrand veut maintenant que les crèches soient ouvertes sept jours sur sept, pour que soient accueillis les enfants de ces français que Nombril Ier veut faire travailler le dimanche.
(Il est comme ça Bertrand: Nombril Ier demande, lui il se pose pas de questions. Il exécute. C'est pour ça que Nombril Ier l'aime bien, d'ailleurs. Il aime les ministres dociles, Nombril Ier).
Le problème, maintenant, c'est pour les gens....qui travaillent en crèche: qui va garder leurs enfants? Pourquoi ne pourront-ils pas, eux, passer le dimanche en famille, comme monsieur Bertrand et monsieur Sarkozy?
Ils sont contents d'eux, Nombril Ier et Xavier Bertrand. Ils ont réussi à faire pleurer de bonheur Laurence Parizot: revenir en arrière sur des siècles de repos dominical, elle n'en avait pas même rêvé!

Écrit par : etrun | 21.11.2008 18:31

Non, mais lisez, c'est extraordinaire: les gens qui travaillaient DEJA le dimanche...Tu crois qu'on va les payer double? Ben non, hein. Faut pas faire chier nos amis patrons. Grâce à Nombril Ier et Xavier Bertrand, on aura donc désormais une VRAIE RUPTURE: ceux qui travaillaient DEJA le dimanche, payés comme avant. Ceux qui viendront maintenant travailler le dimanche, payés double.
Et tu crois pas que le premier truc que va demander le Medef, c'est d'aligner tout ça? Tu crois pas qu'il y aura vite fait un gros malin sur talonnettes qui fera des vannes dans les meetings UMP, en expliquant que c'est incompréhensible? Que c'est même INTOLERABLE que ceux qui bosseront après l'adoption de la loi seront payés deux fois plus - "VOUS VOUS RENDEZ COMPTE, DEUX FOIS PLUS, POUR LE MEME TRAVAIL!", qu'il dira, l'oeil rieur, en faisant des petits hoquets de l'épaule - que ceux qui bossaient avant?

Écrit par : etrun | 21.11.2008 18:39